Ou encore attrapeur de rêves, capteur de rêves, dreamcatcher…. Selon les légendes indiennes, il est utilisé pour aider à contrôler les rêves, dans la mesure où l'on peut contrôler ses pensées, sa vie. À l'origine, il était destiné aux enfants qui faisaient de mauvais rêves. Il s'agit d'un petit cerceau fait d'une branche d'arbre. Dans ce cerceau, est tissé un filet de la forme d'une toile d'araignée comportant un trou au centre. Pendant la nuit, les mauvais rêves resteront pris dans le filet, pour être brûlés par les premières lueurs du jour. Les beaux rêves passeront à travers le trou du centre pour être conservés dans les plumes installées autour du cerceau. Les plumes représentent l’amour, la douceur et la bonté. On peut aussi insérer sur le filet du capteur, des petits objets précieux, comme une petite pierre de couleur ou tout autre objet qui pour nous est précieux. Le capteur aide l'enfant à mieux cerner ses idées et permet à l'adulte de vérifier les peurs de l'enfant. Le petit apprend ainsi à faire le tri dans les pensées qu'il veut garder et celles dont il veut se départir (merci Wikipédia).

 

DSCN5006

 

Je ne sais pas d’où ma mini du haut de ses 6 ans en a entendu parler mais elle en voulait un et me le demandait régulièrement. J’ai trouvé sur Pinterest plusieurs explications mais il me restait à trouver les matériaux. Le cercle en branche ne me tentait pas trop, j’ai tenté plusieurs autres matériaux mais sans succès. La solution m’est apparue lors de mon passage chez Ecolaines à Rennes car la vendeuse était en train d’en fabriquer un : le cercle à abat-jour. Après il suffit de l’entourer de tissus : biais, rubans, ruban de sergé…. et de tisser le milieu. Une fois encore je n’ai rien inventé, des tas de vidéos trainent sur You Tube et expliquent très bien le tissage. Perles, plumes, rubans chacun est ensuite libre de décorer comme bon lui semble.

 

 

Sur ma lancée j’ai décidé d’en faire un autre pour ma grande mais impossible de trouver un cercle à abat-jour dans les magasins de bricolage autour de chez moi. Je me suis donc rabattue sur des cercles à broder…. Résultats moins sympas mais bon…. il faut savoir se contenter de ce que l’on a Sourire

 

DSCN5013   DSCN5009

DSCN5013 (2)