Mes beaux-parents à la naissance de chacun de leurs petits enfants ont planté un arbre. Maëlys a la chance d’avoir un cognassier qui est très productif. Léa a un très beau magnolia que j’adore mais dont les fleurs ne me servent pas à grand chose.

J’ai eu la chance d’en récupérer quelques kilos que j’ai décidé d’exploiter au maximum, plus facile qu’on ne le pense mais un peu long.

Les fruits ont d’abord été frottés dans un torchon puis passés sous l’eau froide afin de les nettoyer.

 

 

Pâte de Coings

20151028_141029Je les ai coupés en morceaux (sans les éplucher), enlevé les cœurs et pépins que j’ai mis dans une étamine. J’ai ensuite mis le tout (fruits et étamine) recouvert d’eau dans un faitout que j’ai porté à ébullition puis laissé cuire à petit bouillon jusqu’à ce que les fruit soient cuits (pour en être sûr je plante la pointe d’un couteau dans un fruit qui doit rentrer facilement). Une fois cuit j’enlève l’étamine, récupère le jus pour faire la gelée et je récupère les fruits que je mixe. J’obtiens une espèce de purée marron. Je remets dans le faitout les fruits mixés et le même poids en sucre sur feux doux et  je tourne (à la cuillère en bois) pendant environ une heure….. (courage). Quand la pâte se décolle des bords alors elle est prête. Je mets dans un grand plat du papier cuisson et j’étale la pâte sur une épaisseur de quelques centimètres et hop au four pour une heure à 150° puis je la retourne et la remet au four pour une seconde heure toujours à la même température. Sinon la méthode traditionnelle de séchage c’est à l’air libre mais chui pas assez patiente pour ça. Quand la pâte est bien sèche je la coupe en petits morceaux (de différentes tailles parce que je n’aime pas l’uniformité lol) et je les dispose dans une boite en fer avec du papier sulfurisé entre chaque étage. On peut aussi rouler chaque morceau dans du sucre cristallisé mais il y a déjà pas mal de sucre dans la recette. Ca se conserve longtemps, j’ai encore quelques morceaux de ma première fournée d’il y a 3 ans.

 

Gelée de Coings

Je récupère le jus de cuisson et je le pèse. Il faut compter 800 grammes à un kilo de sucre par kilo de jus. Je mets donc dans un faitout le sucre, un sachet de sucre vanillé, le jus et je remets à chauffer doucement. Alors la recette que j’ai suivie disait qu’une fois la température de 105° était atteinte la gelée était prête…..ben ça n’a pas marché je l’ai fait recuire 3 fois. Apparemment ça ne sert à rien de lésiner sur le sucre car trop peu et la gelée ne prend pas. Une fois cuite mettre en pot, les fermer aussitôt et les retourner pour 24 heures.

 

 

20151221_184512Liqueur de Coings

Pelez et coupez un kilo de coings. Le mettre dans une bonbonne (ou un grand pot) avec un litre d'alcool de fruit, deux oranges  lavées et coupées en rondelles (avec la peau), une anis étoilé et 400 gr de sucre. Laissez macérer 1 mois dans un endroit frais en remuant de temps en temps pour que le sucre se mélange bien. Filtrez puis embouteillez.